Webcams de paquebots.

http://webcam.princess.com/webcam/QM_bridge.jpghttp://webcam.princess.com/webcam/qv_bridge.jpg

   

 

 

 

Pour avoir une vue de la passerelle de quelques paquebots:

C'est ici

Webcams de ports.






 

Pour avoir une vue de quelques ports du monde entier:
C'est ici

Le site

http://amtvacations.com/imgs/cunard-logo.jpg

PREVISIONS D'ESCALES

 

LES VISITES

Queen Mary 2 (paquebot)
Expedition (paquebot)
Queen Victoria (paquebot)
Eurodam (paquebot)
The Oceanic (paquebot)
Saga Pearl II (paquebot)
Costa Deliziosa (paquebot)
Belem (voilier)
Le Boreal (paquebot)  
Normandie (ferry)
Brasil (militaire)
Arion (paquebot)
Pegasus (paquebot)
Marco Polo (paquebot)
Fram (paquebot)
Crown Princess (paquebot)
Costa Marina (paquebot)
Norwegian EPIC (paquebot)
SeaDream I (paquebot)
Queen Mary 2 (paquebot)
MSC Lirica (paquebot)
Narcis (militaire)
Godetia (militaire)
Brilliance of the Seas (paquebot ) 
Sjokurs (paquebot)
Abeille Liberté (remorqueur)
MSC Musica (paquebot)
Hamburg (paquebot)
Ocean Dream (paquebot)
Götheborg (voilier)
Mont St Michel ( ferry)
Saga Ruby (paquebot)
Stellamaris (drague)
Kruzenshtern (voilier)
Horizon (paquebot)
L'Hermione (voilier)
Gambe d'Amfard (drague)
MSC Armonia (paquebot)
Cap San Diego (cargo)
Astoria (paquebot)
MSC Meraviglia (paquebot)

 

MOUVEMENTS PORTUAIRES

Remorquage Cap Preston (remorqueur+p-c)
Dehalage Cimil (souteur/chimiquier)
Sortie Rio de la Plata (porte-conteneurs)
Entrée Maersk Semakau (porte-conteneurs)
Entrée Gluecksburg (porte-conteneurs)
Remorquage E.R. Albany (remorqueur+p-c)
Remorquage CSCL Star (remorqueur+p-c)
Sortie Abeille Liberté (remorqueur)
Sortie Santa Cruz (porte-conteneurs)
Entrée Ever Summit (porte-conteneurs) 
Entrée E.R. New-York (porte-conteneurs) 
Entrée Conmar Elbe ( porte-conteneurs)
Escale Stellamaris (drague)

 

ESCALES D'EXCEPTIONS

 

LES CROISIERES

 

LES EMBARQUEMENTS

 

LES PAGES ANNEXES

 

LES CATEGORIES

 

ME CONTACTER

lescunardersenfrance@orange.fr

 

CARTOGRAPHIE DU MONDE

http://www.fourmilab.ch/cgi-bin/uncgi/Earth?img=learth.evif&dynimg=y&opt=-p

 


/ / /

La compagnie britannique Cunard est probablement la plus célèbre des compagnies maritimes de l'Histoire. Aujourd'hui, alors que le Queen Mary 2 va bientôt quitter Liverpool dans le sillage de son illustre prédécesseur le Britannia, c'est l'occasion pour nous de revenir sur l'Histoire de cette compagnie hors du commun et lui souhaiter un très bel anniversaire.

Cunard-s-175th-anniversary---031214.jpg


 

1839 - 1850: Les débuts

 

Depuis 1756, le gouvernement britannique opère lui même un service postal entre Falmouth et New-York.  Ces navires transportent egalement un peu de courrier non gouvernemental et quelques passagers civils. En 1818, la Black Ball Line ouvre un service mensuel entre New-York et Liverpool et finit par dominer l'Atlantique Nord. Afin de devenir plus compétitif, le Parlement anglais décide en 1836 que son service doit être privatisé. En avril 1837, l'explorateur de l'Arctique, l'Amiral Sir William Edward Parry est nommé contrôleur de la Steam Machinery and Packet Service. A son arrivée à Londres en mai 1838, le Néo-Ecossais Joseph Howe commence à faire pression sur le gouvernement anglais pour obtenir le contrat du service postal de l'Atlantique Nord. C'est alors qu'il s'associe avec son compatriote Samuel CUNARD qui se trouve à Londres pour affaires. Howe continue alors de faire pression pendant que S. Cunard retourne à Halifax pour lever des fonds.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/71/SamuelCunard.jpgEn novembre suivant, Londres publie un appel d'offres pour assurer le service de courrier mensuel de l'Atlantique Nord à partir d'avril 1839, utilisant des bateaux à vapeur de 300 chevaux. Deux compagnies proposent alors leurs services mais aucune ne peut lancer le service assez tôt. Cunard qui est toujours à Halifax ne connaît pas la date butoire. Heureusement, l'Amiral Parry est un bon ami à lui et ils entament des négociations. Samuel Cunard propose un service bi-mensuel à partir de mai 1840. Bien qu'il ne possède pas de paquebot, il sait que ses relations en Nouvelle-Ecosse pourront l'assister. Malgrès la protestation de la Great Western Company, Parry donne le contrat à Cunard pour un service Liverpool-Halifax-Boston avec trois navires, subventionné à hauteur de 55 OOO£. La Royal Mail Steam Packet Company est née! En juillet 1840, le premier navire de la compagnie, le Britannia, quitte pour la première fois Liverpool à destination d'Halifax où il arrivera aprèshttp://www.clydesite.co.uk/articles/britannia.jpg

Portrait de Sir Samuel Cunard (1787-1865)

douze jours et dix heures de traversé (soit 8,5 noeuds de moyenne). Pendant plusieurs années, le quatuor remplit son rôle à merveille. Mais en 1943, le Columbia sombre au large de la Nouvelle-Ecosse, sans aucune vie perdue, ce qui pousse à commander deux grands navires. En 1845, la compagnie transporte plus de passagers que de marchandises. Trois ans plus tard, la subvention

Peinture representant le Britannia

accordée par l'Etat passe à 154 000£ pour que la fréquence de traversés soit doublée. C'est alors que la commande est passée pour quatre nouveau bateaux. Certaines traversés sont à présent directes entre Liverpool et New-York. De plus, les lignes de marchandises sont réduites au transport des immigrants. Depuis ses débuts, la Royal Mail Steam Packet Company utilise une livrée noire avec une cheminé rouge aux bandes et sommet noirs. Cela viendrait des chantiers de Glasgow. Le facteur principal qui fait la réputation et le succès de la compagnie est la sécurité. Effectivement, bien que les deux premières compagnies de l'Atlantique Nord aient coulé avec leurs navires, le mot d'ordre de Cunard est: "Votre navire est chargé, prenez le, la vitesse n'est rien, suivez votre propre route, offrez lui sécurité, ramenez le en sécurité, la sécurité est tout ce qui est requis".

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/d/d1/RMS_Europa.jpg/220px-RMS_Europa.jpg

Cette photo de l'Europa est l'une des première photos de transatlantique connue.


 

1850 - 1879: Nouvelles concurrences

 

En 1850, la American Collins Line et la British Inman Line ouvrent de nouveaux services sur l'Atlantique. Le gouvernement américain subventionne la AML pour quatre navires supérieurs aux meilleurs de la Royal Mail Steam Packet Company. Dans le même temps, Inman devient le premier transporteur de passagers d'entrepont avec ses navires à coque d'acier. Cependant, en 1854, les deux nouveaux concurrents de la "Cunard" souffrent de grandes catastrophes. La RMSPC revient

http://s3.amazonaws.com/magnoliasoft.imageweb/nmm/supersize/pu6752.jpg

sur le devant de la scène l'année suivante avec la mise en service de son premier navire à coque d'acier, le Persia, qui remporte le Ruban Bleu en faisant le voyage Liverpool-New-York en 9 jours et 16h (13,1 noeuds de moyenne).  Pendant la guerre de Crimée, onze navires de Cunard partent en guerre. Seul le service Liverpool-Halifax-Boston est maintenu. Collins qui a pris de l'ampleur pendant une période sans adversaire, s'effondre en 1858 suite à la perte de nombreux paquebots. En 1862, la RMSPC est le premier transporteur de passagers "salons" et

Le Persia, premier coque en metal de Cunard.

commande alors le Scotia qui sera le dernier bateau à aubes à remporter le Ruban Bleu. Pour concurrencer Inman qui attire de plus en plus les immigrants, RMSPC lance en mai 1863, un service secondaire Liverpool-New-York destiné à la clientèle de 3° classe. En 1865, la compagnie perd son fondateur et Charles Maclver reprend le flambeau de S. Cunard. Cependant, la direction de la compagnie reste très conservatrice et n'adopte pas les nouvelles technologies, bien que d'autres compagnies la surpassent. En 1866, Inman fait construire un navire semblable au Scotia de la compagnie du Néo-Ecossais qui rétorque en faisant construire le Russia et deux autres unités express. En 1871, la célèbre White Star Line fait son entrée surhttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/92/Whitestarline.svg le marché avec son premier Oceanic et ses cinq jumeaux qui battent tous les records. La compagnie Américaine établit de nouvelles normes de confort que la Inman ne tarde pas à rattraper. Cependant, la RMSPC reste en retrait et, comme tout au long des années 1870, met du temps pour combler le retard pris sur ses concurrents. En 1867, la responsabilité des contrats des messageries est transférée à l'Office des Postes et est ouverte à la concurrence. Royal Mail Steam Packet Company, Inman et

L'Oceanic de la White Star Line

l'allemande Norddeutscher Lloyd assurent chacune l'un des trois voyages hebdomadaires vers New-York. Inman récupère le service d'Halifax qui était autrefois à Cunard. Deux ans plus tard, le service est de nouveau ouvert à la concurrence et la RMSPC récupère deux des trois voyages hebdomadaires pour les sept prochaines années. Inman assurera le troisième voyage pour la même durée. Les finances de tous les armateurs de l'Atlantique sont mises à mal suite à la dépression de 1873. En 1876, les subventions accordées à la RMSPC et Inman expirent avec les contrats pour les messageries. Les nouveaux contrats amènent les compagnies à être payées en fonction du poids à un taux plus élevé. Un des trois départs hebdomadaires est alors assuré par une compagnie différente: Royal Mail Steam Packet Company, White Star et Inman.


 

1879 - 1934: Cunard Steamship Company

 

En 1879, afin de lever des capitaux supplementaires, la Royal Mail Steam Packet Company devient la Cunard Steamship Company Ltd. John Burns, descendant de l'un des fondateurs de la compagnie, devient son nouveau président. Cunard commande alors le Serbia, et trois autres navire rapides. En 1881, le Servia devient le premier paquebot dôté de l'éclairage électrique partout. Trois ans plushttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/dc/RMS_Etruria.jpg tard, lorsque la Guion Line se retrouve en défaut de paiement avec les chantiers, Cunard rachète l'Oregon. Cette même année, Cunard passe commande  des Umbria et Etruria qui peuvent atteindre les 19,5 noeuds. A partir de 1887, la suprématie de la Cunard est menacée lorsque Inman et White Star lancent leurs navires à double propulsion. Six ans plus tard, la compagnie britannique réplique avec deux

Le Etruria

navires encore plus rapides, les Campania et Lucania qui remporteront le Ruban Bleu avec une vitesse de 21,8 noeuds. Mais à peine la Cunard a-t-elle rétabli sa domination, de nouveau concurrents font leur apparition. Ce sont surtout les allemands qui s'attaquent à l'Atlantique. En 1897, c'est le fameux Kaiser Wilhelm der Grosse qui hisse le Ruban Bleu à son mât avec une vitesse de 22,3 noeuds. Plutôt que de s'aligner aux navires de grande vitesse de la Norddeutscher Lloyd, la White Star acquièrehttp://www.maritimequest.com/liners/kaiser_wilhelm_der_grosse/kaiser_wilhelm_der_grosse_portrait.jpg quatre navires plus rentables pour son service secondaire Liverpool-New-York. C'est à cette époque que la Cunard lance la construction de ses deux géants Lusitania et Mauretania. Tout deux gagnèrent le Ruban Bleu avec 26 noeuds. En 1903, la compagnie inaugure une ligne Fiume-New-York avec escales en Italie et à Gibraltar. L'année suivante, elle fait construire deux navires pour concurrencer les bateaux de la White Star sur la ligne Liverpool-New-York. Pour ne pas être surpassée par les classes Olympic de White Star et

Le Kaiser Wilhelm der Grosse de la Norddeutscher Lloyd

Imperator de Hapag qui sont plus grandes et plus luxueuses que les Cunarders, Cunard lance son mythique Aquitania. C'est alors que la Whitehttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/5/53/Lusitania_Mauretania.JPG Star perd son joyau le Titanic lors de son voyage inaugural. A noter que c'est le Carpathia de la Cunard qui ira au secours des rescapés. Pendant la guerre, le Britannic de la White Star sombre en Grèce et le Lusitania est torpillé au large de l'Irlande, Cunard perd 20 navires durant le conflit. Les trois immenses navires de Hapag sont donnés aux forces alliées en tant que réparation de guerre. En 1917, la Cunard installe ses locaux à Liverpool dans le magnifique  "Cunard Building" qui est l'une des trois grâces de Liverpool. Suite aux pertes de guerre, la Cunard se

Les Mauretania et Lusitania à Liverpool

lance dans un programme de reconstruction. Le Laconia devient le premier Cunarder à permettre à ses passagers de voyager autour du Monde en croisière, en 1922. Elle récupère l'ancien Imperator qu'elle renomme Berengaria pour remplacer le Lusitania. C'est à ce moment que Southampton devient le port de départ des Cunarders, statut qu'il occupe toujours.  En 1926, la flotte de la Cunard est plus importante qu'avant guerre et la White Star ne se relève pas de ses pertes, dont le scandale du Titanic. Malgrès la chute du nombre de passagers sur l'Atlantique Nord dûe au crac boursier de 29, les italiens, les allemands et nous même les français, commandons des paquebots très préstigieux: Bremen (27,8nds Ruban Bleu) pour les allemands, Rex (28,9nds) pour les italiens et le Normandie (30,6nds Ruban Bleu) de la Compagnie Générale Transatlantique. En 1930, la Cunard fait construire deux navires de 80 000tx pour le service hebdomadaire Southampton-New-York: ce sont les premiers Queens! Cependant en 1931, les travaux sont stoppés en raisons des conditions économiques.

Le Rex

 

 

 

 

 

 

Le Bremen

Le Normandie, premier paquebot de plus de 300m.

 

 

 

 

 

 

Le Carpathia de la Cunard a secouru les rescapé du Titanic.

L'Aquitania, l'un des premiers géants de la Cunard Line.



1934 - 1971: Cunard White Star Line

 

En 1934, les deux grandes compagnies Cunard et White Star éprouvent de graves difficultés financières. David Kirkwood, député du Clydebank, où la coque 534 reste inachevée depuis deux ans et demi, fait un plaidoyer passionné à la Chambre des communes pour financer la fin du chantier et redémarrer l'économie britannique en sommeil. Le gouvernement offre alors à la Cunard un prêt de 3 millions de livres pour achever le futur Queen Mary et un supplément de 5 millions de livres pour construire un deuxième navire, le Queen Elizabeth. La fusion entre Cunard et White Star est accomplie et forme alors la Cunard White Star, Ltd avec environ deux tiers du capital pour la Cunard Line. En raison de l'excédent de tonnage de la nouvelle compagnie, les paquebots les plus âgés sont envoyés à la démolition, incluant le Mauritania et les Olympic et Homeric. En 1936, le Majestic est vendu lorsque le Queen Mary reprend le service transatlantique. La première des Reines atteint les 31 noeuds lors de la traversée qui lui offre le Ruban bleu en 1938. Pendant ce temps, la construction du Queen Elizabeth débute et un plus petit navire rejoint la flotte, il s'agit du nouveau Mauritania. Celui-ci sera également utilisé sur la traversée de l'Atlantique lorsque l'un des Queens est en cale sèche. Durant la Seconde Guerre mondiale, les Queens effectuent leur service militaire et transportent plus de deux millions de militaires.

Le Queen Mary à New-York dans le années 50.

Les Queen Mary, Queen Elizabeth et Aquitania seront par la suite félicités par W. Churchill qui déclare qu'ils ont permis de raccourcir la guerre d'une année. Les quatre grands paquebots de la flotte ont survécu au conflit mais un grand nombre des navires secondaires a été perdu. Les Lancastria et Laconia ont été coulés, menant à de grandes pertes humaines.
En 1947, Cunard rachète la participation de la White Star et commande sept cargos avant que la compagnie ne soit renommée Cunard Line en 1949. Toujours en 49, le RMS Caronia entre en service en tant que navire de croisière et l'Aquitania prend sa retraite l'année suivante. Cunard était particulièrement bien placé pour profiter de l'augmentation des traversées sur l'Atlantique Nord au cours des années 1950 et les

Le Queen Elizabeth part en guerre!

Queens étaient un générateur majeur de devises américaines pour la Grande-Bretagne. Le slogan «S'y rendre est la moitié du plaisir", a été spécifiquement destiné à l'industrie du tourisme. À compter de 1954, Cunard a pris livraison de quatre nouveaux navires de 22 000tjb pour la route canadienne et la Liverpool-New York. Le dernier navire de la White Star, le Britannic de 1930, restera en service jusqu'en 1960. Cette même année, un comité nommé par le

gouvernement recommande la construction du projet Q3, un paquebot classique de 75 000 tonneaux pour remplacer Queen Mary. Le gouvernement prêterait à Cunard la majorité du coût de construction. Cependant, le développ-

Le RMS Caronia, premier croisièriste de Cunard.

ment du traffic aérien sur la ligne transatlantique inquiète un certain nombre d'actionnaires lors du Conseil d'Administration de juin 1961. En 1963, le projet change pour un navire de 55 000tjb mixte liner/croisière. Ce paquebot qui prendra son service en 1969 n'est autre que le Queen Elizabeth 2!
Pendant les dix premières années des avions de lignes, la majorité des transatlantiques a disparu. Le Mauritania prend sa retraite en 1965, le Queen Mary  en 1967 et les Caronia Queen Elizabeth en 1968. Deux des nouveaux paquebots intermédiaires ont été vendus en 1970, et les deux autres ont été convertis en navires de croisière. Cunard essaie alors de se lancer dans le transport aérien en formant BOAC-Cunard Ltd en 1962 avec la British Overseas Airways Corporation mais stoppera cette nouvelle aventure en 1966.

Première vue du projet Q3. Déjà un air de QE2?

L'un des avion opérés par Cunard.



1971 - 1998: Les années Trafalgar House

 

En 1971, la compagnie est rachetée par le conglomérat Trafalgar House. A ce moment, Cunard exploite des cargos, des paquebots, des hôtels et des villages vacances. La flotte marchande se compose de 42 navires en service et 20 en commande tandis que la flotte passagers se compose de deux paquebots des années 50 plus deux navires de croisière en commande. Le fleuron de la flotte passagers est le tout jeune Queen Elizabeth 2 qui fête juste ses deux ans. Trafalgar fait ensuite l'acquisition de deux navires de croisière supplémentaires et se sépare des deux paquebots intermédiaires et de la plupart de la flotte cargo. En 1975, c'est le Cunard Countess qui est livré et commence son

Le QE2 lors de son arrivée inaugurale à New-York.

service croisière aux Caraïbes.  Au cours de la guerre des Malouines en 1982, les QE2 et Cunard Countess sont affrétés par le Ministère de la Défense pour le transport de troupes. La seule perte de la flotte Cunard est son porte-conteneurs Atlantic Conveyor, coulé par un missile.

Cunard fait ensuite l'acquisition de la Norwegian America Line en 1983, ainsi que de ses deux paquebots. Cette même année, Trafalgar tente une OPA pour P&O. Cette dernière s'y oppose auprès de la Commission Britannique des

L'Atlantic Conveyor

monopoles et fusions. Dans son opposition, P&O critique la direction de la Trafalgar House et de la Cunard, en plus de leur incapacité à corriger les problèmes mécaniques du Queen Elizabeth 2. Un an plus tard, la Commission statue en faveur de la fusion, mais Trafalgar décide de ne pas y procéder.

En 1988, Cunard acquiert une autre compagnie, Ellerman Lines et sa petite flotte de cargos. Cependant, quelques années plus tard, Cunard décide d'abandonner l'activité fret et souhaite se concentrer uniquement sur la croisière. La flotte cargo de Cunard est donc vendue entre 1989 et 1991, avec un seul porte-conteneurs restant en propriété jusqu'en 1996, l'Atlantic Conveyor. En 1994, Cunard achète les droits

Le Royal Viking Sun aux couleurs Cunard.

du nom Royal Viking Line et son Royal Viking Sun, l'actuel Prinsendam d'HAL. Le reste de la flotte de RVL quant à lui, reste propriété de la Norwegian Cruise Line.

Dans les années 90, Cunard souffre. La compagnie a été affaiblie à la fin 1994, lorsque le QE2 a connu de nombreux problèmes pendant le premier voyage de la saison, en raison de travaux de rénovation inachevés. Les remboursements des passagers coûtent 13 millions de dollars à la compagnie. Un nouveau PDG est nommé par Trafalgar en 1995, suite à des pertes de 25 millions $. Ce dernier met en évidence de gros défauts de gestion.  En 1996, le conglomérat norvégien Kvaerner s'offre Trafalgar House et tente de vendre la Cunard Line. Comme il n'y avait pas de repreneur, Kvaerner a fait des investissements considérables pour effacer la réputation ternie du nom.



1998 - 2014: La renaissance de Cunard Line

 

En 1998, le numéro 1 mondial de la croisière, Carnival Corporation, devient propriétaire de 68% de la Cunard pour 425 millions de dollars. L'année suivante Carnival s'offre le stock restant de 205 millions $. Suite à la plainte du groupe américain - des problèmes techniques aurait été cachés - Kvaerner a remboursé 50 millions. Depuis toujours, le groupe Carnival dédie chacune de ses compagnies à un marché différent. Son projet pour la Cunard Line était de reconstruire la mythique compagnie britannique avec du haut de gamme, sous le slogan "Le progrès de la civilisation depuis 1840". Le renouveau de la compagnie met alors l'accent sur l'élégance et la mystique du voyage en mer. A ce moment, seuls les Queen Elizabeth 2 et Caronia, ex-Vistafjord de Norwegian America Line, représentent la compagnie sur les océans. Un nouveau projet voit alors le jour pour remplacer le QE2 sur la légendaire ligne transatlantique: le projet Queen Mary. Après des études auprès de différents chantiers navals, la construction du célèbre Queen Mary 2 débute en France, à St Nazaire le 04 juillet 2002, moins de deux ans après la commande.

Le Saga Ruby, ex-Caronia à Honfleur le 06 décembre 2013.

Au début des années 2000, Carnival est n°1 mondial devant Royal Caribbean et P&0-Princess Cruises, récemment séparé de sa maison mère P&0. Lorsque Royal Caribbean et P&O Princess décident de fusionner, Carnival réplique avec une offre publique d'achat pour la compagnie britannique. Les régulateurs européens et américains approuvent ensuite la fusion sans exiger la vente de Cunard, idée que refusait Carnival.

Le 23 décembre 2003, la Cunard Line prend livraison de son nouveau fleuron, Queen Mary 2, qui débute sa croisière inaugurale le 12 janvier 2004. Cette même année, le Queen Elizabeth 2 passe le flambeau de l'Atlantique Nord au QM2 lors d'une transatlantique commune et le Caronia devient Saga Ruby pour Saga Holidays. Le 03 décembre, une nouvelle commande voit le jour, celle du Queen Victoria un paquebot destiné uniquement aux croisières. L'esprit de ce nouveau navire a du mal à passer auprès des

Le QE2 passe le flambeau au QM2.

anglais car il s'agit d'un navire de la classe Vista de Holland America Line, une filiale de Carnival Corporation. Cependant, le 11 décembre 2007, le QV effectue sa croisière inaugurale avec plus de 2 000 passagers à bord, sa capacité maximale. A peine un mois plus tôt, un nouveau Queen est commandé chez Fincantieri, le futur Queen Elizabeth.

Nous sommes à présent le 13 janvier 2008 et, pour la première fois, les trois Queens se réunissent dans le port de New-York alors qu'ils effectuent leurs tours du Monde respectifs.

Le 22 avril, le hasard fait bien les choses et le QE2, qui doit annuler une escale à Guernesey, arrive à Southampton un jour en avance et escale avec les QM2 et QV. C'est la dernière fois que ces trois liners se réuniront avant le départ à la retraite du Queen Elizabeth 2, le 11 novembre suivant. Quelques mois avant la dernière révérance du vieux transatlantique, Cunard montre une nouvelle fois son

QE2, QM2 et QV se retrouvent à Southampton.

attachement à la Normandie avec une escale transatlantique du QM2 à Cherbourg, le 15 juillet. Le port de la Manche fût en effet très longtemps une escale incoutournable des Queen Mary et Queen Elizabeth.

Alors que le QE2 est désarmé à Dubaï depuis deux ans, le troisième navire du nom effectue sa première croisière au départ de Southampton, le 12 octobre 2010. A noter que le Queen Elizabeth 2 est le seul navire à avoir navigué plus de 5 000 000 de miles marins, l'équivalent de 24 allers/retours de la Terre à la Lune!

L'année suivante, tous les navires quittent pour la première fois le pavillon du Royaume-Uni pour celui des Bermudes. Ainsi, les commandants de la flotte peuvent marier les couples en mer. En 2012, tradition oblige, les Mary, Victoria et Elizabeth se rassemblent à Southampton pour fêter le Jubilé de la Reine Elizabeth 2.



2014 - 2015: Les années festives

 

Janvier 2014 marque les dix ans du plus célèbre paquebot au Monde, le Queen Mary 2. A cette occasion, à l'issu de leurs tours du Monde, les QM2, QV et QE se retrouvent à Lisbonne et naviguent ensemble jusqu'à Southampton, où ils arrivent le 09 mai.

Les trois Queens quittent Lisbonne.

Après de nombreuses festivités en l'honneur du QM2 l'an dernier, la Cunard Line fête à présent ses 175 ans. Une nouvelle occasion de faire la fête, ce qui ne passe pas inaperçu! Le 03 mai 2015, les trois Queens achèvent leurs circumnavigations ensemble, à Southampton. Cette première rencontre marque le début d'un anniversaire qui se souhaite fièrement. Quatre jours plus tard, le Queen Victoria rend hommage au Lusitania et à ses passagers, lors d'une croisière autour des îles britanniques. Le Queen Mary 2 célèbre les chantiers de la Clyde, constructeurs des QM, QE et QE2 lors de son escale du 21 mai à Greenock. Le 25 mai, pour la première fois de son histoire, la compagnie organise une grande parade de ses trois liners dans son port d'attache historique, Liverpool. Cet évènement rassemble plus de 1,4 million de personnes!

Les trois Queens paradent à Liverpool.

Aujourd'hui, jeudi 02 juillet 2015, le Queen Mary 2 quitte Southampton pour la plus grande croisière anniversaire de l'année. En effet, le 04 juillet, 175 ans jour pour jour après le Britannia, il quittera Liverpool pour rallier New-York via Halifax et Boston.

 

C'est alors que le Queen Mary 2 navigue dans le sillage de son illustre prédécesseur, que l'on se rend compte de l'Histoire hors du commun qui rend la Cunard Line mythique. Cette compagnie qui, après avoir transporté du courrier, permis à des millions de migrants de tenter leur chance dans le nouveau Monde, fait aujourd'hui découvrir le Monde à des milliers de personnes dans le plus grand des conforts. Il est donc à parier que les années à venir offriront encore à la compagnie de Sir Samuel Cunard de merveilleuses occasions de faire rayonner le Lion Couronné sur les océans du globe !

Malgré différentes sources, certaines erreurs peuvent s'être glissées dans cet historique. Merci de m'en avertir.



Cunard: une flotte de 248 Cunarders légendaires

 

Britannia - 1840/1849

Acadia - 1840/1849

Caledonia - 1840/1850

Columbia - 1841/1843

Hibernia - 1843/1850

Cambria - 1845/1860

America - 1848/1863

Niagara - 1848/1866

Europa - 1848/1867

Canada - 1848/1866

Asia - 1850/1868

Africa - 1850/1868

Arabia - 1852/1864

Andes - 1852/1859

Alps - 1853/1859

Jura - 1854/1860

Etna - 1855/1860

Persia - 1856/1869

Australasian - 1860/1870

Calabria - 1970/1876

Athlas - 1860/1896

China - 1862/1880

Scotia - 1864/1878

Cuba - 1865/1876

Aleppo - 1865/1909

Java - 1865/1878

Russia - 1867/1880

Siberia - 1867/1880

Samaria - 1868/1892

Batavia - 1870/1884

Abyssinia - 1870/1880

Algeria -1870/1881

Parthia - 1870/1884

Bothnia - 1874/1898

Scythia - 1875/1898

Gallia - 1879/1897

Catalonia - 1881/1901

Servia - 1881/1902

Cephalonia - 1882/1900

Pavonia - 1882/1900

Aurania - 1883/1905

Oregon - 1884/1886

Umbria - 1884/1910

Etruria - 1884/1910

Campania - 1893/1914

Lucania - 1893/1909

Ultonia - 1899/1817

Ivernia - 1900/1917

Saxonia - 1900/1925

Carpathia - 1903/1918

Slavonia - 1903/1909

Pannonia - 1903/1914

Caronia - 1905/1932

Carmania - 1905/1932

Lusitania - 1907/1915

Mauretania - 1907/1934

Franconia - 1911/1916

Albania - 1911/1912

Ausonia - 1911/1918

Ascania - 1911/1918

Laconia - 1912/1917

Andania - 1913/1918

Alaunia - 1913/1916

Aquitania - 1914/1950

Orduna - 1914/1921

Aurania - 1916/1918

Royal George - 1916/1920

Vauban - 1919/1922

Albania - 1920/1930

Berengaria - 1921/1938

Scythia - 1921/1958

Andania - 1921/1940

Samaria - 1922/1955

Laconia - 1922/1942

Antonia - 1922/1942

Ausonia - 1922/1942

Lancastria - 1922/1940

Athenia - 1923/1935

Franconia - 1923/1956

Aurania - 1924/1942

Carinthia - 1925/1940

Ascania - 1925/1956

Alaunia - 1924/1944

Queen Mary - 1936/1967

Mauretania - 1939/1965

Queen Elizabeth - 1946/1968

Media - 1947/1961

Parthia - 1947/1961

Caronia - 1949/1968

Britannic - 1950/1960

Georgic - 1950/1956

Saxonia - 1954/1962

Ivernia - 1955/1963

Carinthia - 1956/1968

Sylvania - 1957/1968

Carmania - 1962/1973

Franconia - 1963/1973

Queen Elizabeth 2 - 1969/2008

Cunard Adventurer - 1971/1977

Cunard Ambassador - 1972/1974

Cunard Countess - 1976/1996

Cunard Princess - 1977/1995

Sagafjord - 1983/1997

Vistafjord - 1983/1999

Seagodess I - 1986/1998

Seagodess II - 1986/1998

Cunard Crown Monarch - 1993/1994

Cunard Crown Jewel - 1993/1995

Cunard Crown Dynasty - 1993/1997

Royal Viking Sun - 1994/1999

Caronia - 1999/2004

Queen Mary 2 - 2004/...

Queen Victoria - 2007/...

Queen Elizabeth - 2010/...

Ici n'apparaissent que les navires à passagers, les navires en bleu ont arboré le Ruban Bleu, les dates correspondent à leurs services pour Cunard.



Galerie photos

 

Le Queen Elizabeth salue son frère d'armes

 

Voici les paquebots les plus notables de la Cunard Line.

 

Britannia, le premier d'une longue ligné

Etruria, le dernier Cunarder vapeur/voile

 

Servia, premier paquebot à l'éclairage électrique total

 

 

 

 

 

 

 

 

Carpathia, lié à la légende du Titanic

 

Lusitania, un service exemplaire

Mauretania, l'un des premiers géants

 

Aquitania, un héro de guerre

Laconia, le premier à avoir offert le Monde à ses passagers

 

 

Queen Mary, le premier des Queens

Queen Elizabeth, une fièreté britannique

 

Cunard Adventurer, devenu Coral de Louis Cruises

Cunard Countess, devenu Ocean Countess

 

 

Seagodess I, actuel SeaDream I

Saga Ruby, ex-Vistafjord, ex-Caronia de Cunard

 

Queen Elizabeth 2, le plus illustre Cunarder

Queen Mary 2, la plus grande des Reines

 

Queen Victoria, la relève est assurée

Queen Elizabeth, un nom mythique

 

Le Queen Mary 2 dans le chenal du Havre en 2013

Certaines photos de cette page proviennent évidement de tiers personnes. Je vous invite à cliquer sur les photos pour visiter les sites d'où elles sont issues.



Galerie vidéos

 

Voici quelques vidéos de différents évènements qui ont marqué l'Histoire de la Cunard Line.

 

Le Carpathia arrive à New-York avec les urvivants du Titanic

 

Voyage inaugural du Queen Mary en 1936

 

Lancement du Queen Elizabeth en 1938

 

Lancement du Queen Elizabeth 2 en 1967

 

Croisière inaugurale du Queen Mary 2 le 12 janvier 2004

 

Baptême du Queen Victoria le 10 décembre 2007

 

Première rencontre de trois Queens à Southampton le 22 avril 2008

 

Le QE2 fait ses adieux à Southampton

 

Croisière inaugurale du Queen Elizabeth le 12 octobre 2010

 

Anniversaire du Queen Mary 2

 

Les Queen Victoria et Queen Elizabeth souhaitent un joyeux anniversaire au QM2

 

La parade des trois Queens à Liverpool

 

Différents historiques de la Cunard Line

 

 

Je tiens donc à souhaiter un très bel anniversaire à cette grande compagnie:

Very happy 175th anniversary CUNARD

Partager cette page

Les Cunarders en France - dans Cunard